linkedin gif

+33 1 42 54 60 64
 
Connexion & Inscription

Accueil >  Actualité des subventions européennes >  Actualité



mercredi 6 mai 2020

La nouvelle place du Pacte vert européen dans la stratégie de sortie de crise de l'UE

Santé, Energie, Environnement, Industrie,-,

News

Présenté par la Commission en décembre 2019, le Pacte vert européen constituait la nouvelle feuille de route de l’Union censée orienter le futur budget. Toutefois, la crise liée au Covid-19 a exigé un repositionnement politique des dirigeants européens dans un contexte où l’urgence nécessite une redéfinition des priorités. Dans ce cas, les impératifs de gestion de la crise sanitaire et économique vont-ils reléguer le Pacte vert au second plan ?  



Suivant les orientations prises depuis plusieurs jours par les européens, Ursula von der Leyen a affirmé que le Pacte vert sera désormais le « moteur de notre rétablissement ». On ne peut que se féliciter d’une telle prise de position écologiste à l’aune d’une nouvelle crise économique. Afin de mettre en place cette nouvelle stratégie, la Commission prévoit de recourir à plusieurs mécanismes : le mécanisme de protection des industries stratégiques de l’UE contre les investissements directs étrangers - notamment en matière pharmaceutique - ainsi que l’investissement dans des projets importants d'intérêt européen commun (PIIEC) favorisant une transformation plus durable, inclusive et compétitive de l'industrie européenne.

Cette stratégie fait suite à une série de financements verts débloqués depuis le début de la crise sanitaire.  Ainsi, dès le mois de mars était annoncée la consécration de près d’1 milliard d’euros à deux appels à projets Horizon 2020 portant sur les axes de travail du Pacte vert. Les perspectives pour le nouveau programme Horizon Europe sont d’autant plus optimistes que 35% du programme devrait être consacré à des projets verts, notamment dans les secteurs de la construction, de la mobilité et de l’énergie. Les autres secteurs ne sont pour autant pas négligés, en témoigne l’investissement de 700 millions d’euros par la Banque européenne d’investissement, garantis par les Fonds Européens Structurels et d’Investissement (FESI), en soutien à l’agriculture et la bio-économie. Enfin, l’assouplissement des règles d’utilisation des FESI dû à l’épidémie, pourrait permettre aux États membres de soutenir leur économie nationale en accord avec les ambitions vertes de l’Europe.

On ne peut toutefois pas négliger les incertitudes qui persistent quant à la mise en œuvre du Pacte vert européen, concernant ses objectifs – en témoignent les divisions sur les objectifs de neutralité carbone – et son financement, l’épidémie ayant repoussé les négociations budgétaires. La position même des États membres reste à déterminer puisque tous n’ont pas finalisé leur plan national pour l’énergie et le climat. On peut dire avec certitude que pour atteindre ses engagements l'Union devra redoubler d'effort, en particulier dans le contexte actuel. L’épidémie du Covid-19 est l’occasion, une nouvelle fois, de rappeler à l’Union que l’atteinte de ses objectifs environnementaux devra non seulement passer par une remise en question de ses moyens de production, mais également de ses modes de consommation.


Source :  Interreg Europe


Lire la suite


Agenda

Agenda

30 novembre - 30 septembre 2020, Capitales régionales françaises
30 septembre - 02 octobre 2020, Mannheim
30 septembre - 02 octobre 2020, -
05 octobre - 06 octobre 2020, Paris
12 octobre - 15 octobre 2020, Bruxelles

Méthodologie



Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018

Bienvenue sur welcomeurope.com. Ce site utilise des cookies d’analyse statistique et de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus