linkedin gif

+33 1 42 54 60 64
 
Connexion & Inscription

Accueil >  Actualité des subventions européennes >  Actualité



jeudi 28 août 2008

Enseigner l’esprit d’entreprise en Europe

Education - Formation, Mesures PME,

News Si l’Union européenne veut atteindre les objectifs de la stratégie de Lisbonne en matière de croissance et d’emploi, elle doit encourager l’émergence d’une culture plus favorable aux entreprises

Le rôle crucial que joue l’enseignement dans la promotion des attitudes entrepreneuriales est désormais largement reconnu et l’UE a lancé un projet qui examine en profondeur les moyens d’encourager le développement de l’esprit d’entreprise dans les programmes d’étude de l’enseignement supérieur. Le «déficit entrepreneurial» qui existe en Europe, en comparaison avec d’autres pays tels que les États-Unis, a été identifié comme un obstacle à la croissance économique. Alors qu’en Europe, seulement 45 % des citoyens souhaiteraient créer leur propre entreprise, aux États-Unis, ce chiffre s'élève à plus de 60 %. Cette différence s’explique en grande partie par des facteurs culturels et par une faible connaissance des avantages liés à la création d’entreprises.Éduquer les jeunes à l’esprit d’entreprise et leur donner des compétences entrepreneuriales de base, quel que soit leur domaine d’étude, a été identifié comme l’une des méthodes clés permettant de développer le potentiel entrepreneurial de l’Europe. Une vision globale Le projet «Esprit d'entreprise dans l'enseignement supérieur» a été lancé en 2006 avec pour objectif d'analyser la situation actuelle en Europe dans le domaine de l’apprentissage de l'esprit d'entreprise dans l'enseignement supérieur, et en particulier dans les cours qui ne relèvent pas du domaine commercial. Ce projet se compose de deux parties: un rapport rédigé par un groupe d'experts et une enquête menée au niveau européen. Le groupe d'experts s'est réuni à six reprises à Bruxelles sur une période de deux ans et son rapport final a été publié en avril 2008. Il est actuellement distribué auprès de nombreux ministères et établissements scolaires dans tous les États membres de l'UE. Le rapport «Esprit d'entreprise dans l'enseignement supérieur, et en particulier dans les études non économiques» (en anglais) offre un premier aperçu de l'éducation à l'esprit d'entreprise dans les établissements d'enseignement supérieur en Europe, en portant une attention toute particulière à la formation à l'esprit d'entreprise dans les études non économiques. Il s'efforce d'identifier les obstacles qui empêchent la mise sur pied d'un enseignement dans ce domaine et met en exergue des exemples de bonnes pratiques, tout en examinant la manière dont une politique publique pourrait contribuer à améliorer la situation actuelle. Ouvert aux entreprises Dans leur rapport, les experts remarquent que l'éducation à l'esprit d'entreprise n'est pas encore suffisamment intégrée dans les programmes d'étude des établissements d'enseignement supérieur et que la majorité des cours relatifs à l'esprit d'entreprise sont dispensés dans le cadre d'études économiques et commerciales. L'éducation à l'esprit d'entreprise est particulièrement faible dans certains des nouveaux États membres. Cela s'explique en partie par le manque de ressources financières et humaines consacrées à ce type d'enseignement, mais également par une certaine rigidité dans la structure des établissements et dans les programmes d'étude. L'éducation à l'esprit d'entreprise requiert une approche interdisciplinaire axée sur des actions concrètes, telles que, par exemple, des exercices en groupe ou en équipe visant à formuler de nouvelles idées d'entreprises, l'utilisation d'études de cas et l'organisation d'ateliers pluridisciplinaires consacrés à la planification des activités. À l'heure actuelle, le personnel enseignant n'est que peu encouragé à participer à ce type d'activités et il convient de tisser des liens plus étroits avec le secteur des entreprises . Un éventail de solutions Pour que l'éducation à l'esprit d'entreprise soit davantage intégrée dans les études non économiques, une action est nécessaire à plusieurs niveaux. En ce qui concerne la politique publique, les experts suggèrent la création de groupes opérationnels au niveau national afin d'examiner les moyens d’intégrer l'éducation à l'esprit d'entreprise dans les programmes d'étude, et ce du primaire jusqu'au supérieur, ainsi que l'adoption d'actes législatifs en vue de renforcer les relations entre les entreprises privées et les universités. Ils proposent également de mettre sur pied un système d'accréditation et de créer un prix récompensant les établissements qui montrent la voie dans ce domaine. Au niveau des établissements eux-mêmes, ils proposent une série d'initiatives visant à renforcer la culture entrepreneuriale dans chaque établissement et des mesures pour inciter les étudiants, le corps enseignant et des organisations extérieures à participer à ce projet. La Commission européenne n'est pas en reste, puisqu'elle pourrait soutenir des programmes destinés à former les enseignants chargés de promouvoir l'esprit d'entreprise, ainsi que la mise sur pied de réseaux européens et d'initiatives d'échanges transfrontaliers. Le rapport des experts cite en outre plusieurs exemples de bonnes pratiques et suggère plusieurs types d'actions possibles pouvant contribuer à améliorer l'intégration de l'éducation à l'esprit d'entreprise dans l'enseignement européen. Le rapport sera cependant complété par une enquête plus approfondie, menée dans tous les États membres, dont les résultats devraient être publiés à l'automne 2008.

Source :  Magazine en ligne Entreprise & Industrie


Plus d'infos  Magazine en ligne Entreprise & Industrie

Lire la suite


Agenda

Méthodologie



Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018

Bienvenue sur welcomeurope.com. Ce site utilise des cookies d’analyse statistique et de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus