linkedin gif

+33 1 42 54 60 64
 
Connexion & Inscription

Accueil >  Actualité des subventions européennes >  Actualité



lundi 8 décembre 2014

La Commission européenne annonce une aide supplémentaire à l'appui de la lutte contre Ebola

Humanitaire, Santé, Innovation,Autorités locales et régionales,Administrations Etats,

News Au cours d'une visite en Guinée, M. Neven Mimica, commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement, a annoncé la mobilisation de 61 millions d'euros supplémentaires pour faire face à la crise provoquée par le virus Ebola dans les pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie.

Ces fonds permettront notamment d'apporter un soutien direct aux gouvernement de la Guinée et du Liberia, afin de les aider à atténuer l'impact économique de l'épidémie, et de prendre des mesures pour répondre aux problèmes de sécurité dans les pays touchés. Par ailleurs, les programmes de santé et de sensibilisation existants seront réorientés pour lutter spécifiquement contre Ebola. M. Mimica a également donné le feu vert à l'enveloppe globale allouée par l'UE à la Guinée pour la période 2014-2020.

Durant sa visite en Guinée (du 5 au 7 décembre), le commissaire a rencontré le président Alpha Condé, le ministre des affaires étrangères, François Lounceny Fall, et le ministre de l'économie et des finances, Mohamed Diare. Les discussions avec les représentants du gouvernement ont porté, entre autres, sur les besoins engendrés par la crise de l'Ebola et sur le développement à long terme du pays. Le commissaire a également visité des projets dans les domaines de l'assainissement et la santé.

La signature du programme indicatif national (PIN) en faveur de la Guinée par MM. Mimica et Diare ouvre la voie à l'aide globale accordée par l'UE au titre du 11e Fonds européen de développement (FED) pour la période 2014-2020. Au cours de cette période, l'UE consacrera 244 millions d'euros à la coopération, qui sera principalement axée sur la santé, l'assainissement urbain et l'état de droit. Cette signature réaffirme la détermination de l'UE à ne pas se borner à lutter contre Ebola et à contribuer à éradiquer les causes profondes de la fragilité du pays qui ont permis à l'épidémie de se déclarer et de se propager.

Contexte

Le nouvel engagement en faveur du développement dans le cadre de la crise de l'Ebola couvre les éléments suivants:

- Un appui budgétaire à la Guinée (11 millions d'euros) et au Liberia (14 millions d'euros) pour les aider à atténuer l'impact économique de l'épidémie;
- La réorientation d'un projet de santé lancé fin 2013 en Guinée (20 millions d'euros) pour faire face à la crise de l'Ebola. Les activités prévues dans ce cadre visent notamment à améliorer l'accès à des services de santé de base de qualité en Guinée forestière, l'une des régions les plus touchées par Ebola. Le soutien aux infrastructures de santé passe entre autres par la formation du personnel sanitaire, ainsi que par la remise en état des installations et du matériel;
- Une aide à la préparation à Ebola (11 millions d'euros) au Mali, au Burkina Faso, en Guinée-Bissau, au Togo, en Côte d'Ivoire et en Mauritanie;
- Des mesures visant à prévenir la violence, ainsi qu'à atténuer et à apaiser les tensions que l'épidémie pourrait provoquer dans les régions frontalières des pays touchés (4,5 millions d'euros).

Réaction générale de l'UE face à Ebola

Pour garantir l'efficience et la cohérence de la réaction de l'UE dans le cadre de l'action internationale plus large, le Conseil européen a nommé M. Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, coordinateur de l'UE pour la lutte contre Ebola. Au total, l’UE a alloué plus d'1,1 milliard d’euros pour combattre l'épidémie. Ces fonds proviennent à la fois des États membres et de la Commission européenne. La Commission a débloqué plus de 434 millions d’euros pour financer des mesures d'urgence et de soutien à plus long terme.

Cette enveloppe contribue à financer la surveillance épidémiologique, les diagnostics, les traitements et la fourniture de matériel médical. Elle permet également de dépêcher des médecins et du personnel soignant et de former des professionnels de la santé. Elle contribue en outre à sensibiliser les populations à la maladie et à les encourager à organiser des funérailles qui respectent les mesures de sécurité. Elle contribue à la stabilisation et au relèvement des pays touchés et aide les autres pays de la région à se préparer.

Programmes indicatifs nationaux


Les PIN représentent une étape importante dans la programmation de l’aide de l’UE au titre du FED, qui couvre la coopération au développement de l'UE en faveur de 78 États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

Les PIN sont élaborés en étroite coopération avec les pays partenaires de manière à ce qu'ils soutiennent les priorités nationales dans les domaines où l’UE présente une valeur ajoutée. Ils sont fondés sur les politiques et stratégies des gouvernements qui reflètent leur analyse des besoins, tout en s'inscrivant dans le droit fil de la vision de l’UE pour l'avenir de la coopération au développement, le «programme pour le changement», qui plaide pour que les ressources soient ciblées là où elles sont les plus nécessaires et peuvent être les plus efficaces.

Source :  Agence de presse de la Commission européenne


Plus d'infos  http://europa.eu/rapid/press-release_IP-14-2462_fr.htm

Lire la suite


Agenda

Agenda

30 novembre - 30 septembre 2020, Capitales régionales françaises
13 janvier, Emirats Arabes Unis

Méthodologie



Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018

Bienvenue sur welcomeurope.com. Ce site utilise des cookies d’analyse statistique et de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus