linkedin gif

+33 1 42 54 60 64
 
Connexion & Inscription

Accueil >  L'opinion de Welcomeurope >  Zoom du 12-13-2019



jeudi 14 novembre 2019

L'UE peut-elle augmenter son taux de financement des coûts indirects ?

Humanitaire, Coop. & Développement, Economie - Finances, ONG de Développement, Associations,

Il y a quelques semaines, un article publié par une coalition de fondations privées discutait de leur responsabilité dans ce que l'on appelle le "cycle de la famine" où les organisations à but non lucratif sont piégées. Il fait référence à l'incapacité de ces organisations à être payées po...

L'article décrit une recherche qui a été mise en œuvre parmi les bénéficiaires américains de subventions où " les bailleurs de fonds ont appris que les coûts indirects vérifiés dépassaient en moyenne de 17 points de pourcentage ce que le... Lire la suite

Il y a quelques semaines, un article publié par une coalition de fondations privées discutait de leur responsabilité dans ce que l'on appelle le "cycle de la famine" où les organisations à but non lucratif sont piégées. Il fait référence à l'incapacité de ces organisations à être payées pour leurs frais généraux, indirects et de gestion, car la plupart des fonds qu'elles reçoivent sont octroyés par projet et ne couvrent qu'un pourcentage très limité des coûts indirects.

L'article décrit une recherche qui a été mise en œuvre parmi les bénéficiaires américains de subventions où " les bailleurs de fonds ont appris que les coûts indirects vérifiés dépassaient en moyenne de 17 points de pourcentage ce que les fondations payaient réellement " tandis qu'une recherche menée par Bridgespan en 2016 a examiné les dossiers financiers de 20 ONG et organismes sans but lucratif connus et a trouvé que " le taux moyen des coûts indirects du groupe s'élevait à 40 %, presque trois fois celui de nombreuses fondations qui en ont financé 15 % ".

Alors que cette discussion a eu lieu entre fondations privées américaines, il n'y a pas de débat de ce type au niveau de l'UE sur le caractère approprié du pourcentage des coûts indirects autorisés dans les différents fonds européens.

Dans le cadre du financement de la coopération extérieure, les coûts indirects sont plafonnés à 7 % des coûts directs par les règles communes de mise en œuvre (CIR - règlement (UE) n° 236/2014), ce qui est bien inférieur à la réalité des besoins des organisations sans but lucratif opérant sur le terrain. Dans de nombreux cas aujourd'hui, dans les budgets de l'aide extérieure de l'UE, les frais de location de bureaux, par exemple, ne peuvent être intégrés dans les coûts directs que si les bureaux sont créés spécifiquement pour les besoins du projet, ce qui limite encore davantage la capacité des organisations à couvrir certains de leurs frais permanents de fonctionnement.

Alors que les fonds de coopération extérieure de l'UE demandent aux bénéficiaires de travailler sur la viabilité financière de leurs organisations, ils les obligent - en même temps - à ce cycle de famine qui les empêche d'investir dans des processus à long terme, dans la formation et le bien-être du personnel, dans la gestion et la qualité, etc.

Ce taux de 7 % des coûts indirects n'est pas une frontière ultime. D'autres fonds de l'UE permettent des pourcentages beaucoup plus élevés, tels que les fonds Horizon 2020, où jusqu'à 20 % des coûts directs des projets peuvent être alloués en tant que coûts indirects, de sorte qu'ils pourraient certainement être augmentés également pour les fonds de coopération extérieure si la Commission européenne souhaitait ouvrir ce débat.

Étant donné que les modalités du prochain cadre financier pluriannuel font toujours l'objet de discussions, le moment est bien choisi pour entrer dans la discussion. Un taux minimum de 20 % pour les coûts indirects, pour tous les fonds de l'UE, pourrait être un bon point de départ. Selon vous, qu'est-ce qui constitue un taux équitable ?

Replier le texte


Subvention relative à ce focus

Agenda

Agenda

30 novembre - 30 septembre 2020, Capitales régionales françaises
13 janvier, Emirats Arabes Unis

Méthodologie

Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018

Bienvenue sur welcomeurope.com. Ce site utilise des cookies d’analyse statistique et de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus