contact
+33 1 42 54 60 64
Connexion & Inscription
Menu menu

Accueil >  L'opinion de Welcomeurope >  Zoom du 12-16-2017



jeudi 30 novembre 2017

Quel leadership et quelles avancées en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?

Recherche, Développement local, Energie, Environnement, Industrie, Coop. & Développement, -,

La conférence des parties 23 (COP23) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) s’est tenue à Bonn du 6 au 17 novembre 2017. Celle-ci a permis de réunir de nouveau les délégués des Etats du monde entier afin de faire avancer les négociations entamées sur la mise en œuvre de l’A...

Des avancées timides de COP en COP

A la suite de la COP 21 qui a permis un accord “historique” pour le climat, la COP 22, qui a eu lieu à Marrakech en 2016, a permis quelques avancées importantes : les modalités d’applic... Lire la suite

La conférence des parties 23 (COP23) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) s’est tenue à Bonn du 6 au 17 novembre 2017. Celle-ci a permis de réunir de nouveau les délégués des Etats du monde entier afin de faire avancer les négociations entamées sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris qui vise la limitation du réchauffement climatique.

Des avancées timides de COP en COP

A la suite de la COP 21 qui a permis un accord “historique” pour le climat, la COP 22, qui a eu lieu à Marrakech en 2016, a permis quelques avancées importantes : les modalités d’application de l’Accord de Paris devraient être adoptées en 2018 au lieu de 2020 lors de la COP 24 se déroulant à Katowice en Pologne. Des plans de neutralité carbone ont été présentés par quelques pays dont le Canada et la France. Ces États visent à produire moins de gaz à effet de serre qu’ils ne peuvent en compenser (en limitant la déforestation par exemple).

La COP 23, présidée par les Îles Fidji, territoire impacté par la montée des eaux et les catastrophes naturelles, était plus technique que politique. Des fonds supplémentaires ont été accordés pour le Fonds pour l’adaptation et pour le Fonds vert pour le climat. Mais la question du financement de la lutte contre le réchauffement climatique dans les pays en développement (100 milliards de dollars/an) reste une réelle pomme de discorde entre les pays les plus riches et ceux en développement. L’introduction du « Dialogue de Talanoa », lors de la COP 23, a pour but d’améliorer les ambitions énergétiques nationales afin de rester sous la barre des 2% du réchauffement climatique.

L’Union européenne poursuit ses objectifs en faveur du climat

Dans le cadre de la programmation 2014-2020, l’Union européenne vise conformément à sa Stratégie Europe 2020 une diminution des émissions des gaz à effet de serre de 20% (par rapport à 1990), une part d’énergie renouvelable de 20% de la consommation globale et une efficacité énergétique améliorée de 20%.
Afin que cela devienne réalité, l’UE soutient financièrement des projets mis en œuvre dans les différents Etats membres grâce au Fonds européen pour le développement régional (FEDER), qui finance des projets de développement d’énergies renouvelables et propres, et innovations technologiques pour une économie durable (ex. : des fermes solaires ou centrale biomasse) et de renforcement de l’efficacité énergétique de bâtiments publics et de logements sociaux. Le programme européen LIFE finance des projets pilotes, innovants, démonstrateurs et d’information qui s’inscrivent dans des priorités d’atténuation et d’adaptation au changement climatique (ex. : la réduction des émissions de gaz à effet de serre).

Un consensus multilatéral à approfondir et des efforts à intensifier

Alors que les Etats-Unis de Donald Trump ont annoncé leur retrait de l’Accord de Paris (qui devrait intervenir au plus tôt en 2020) et adoptent une position changeante, une coalition de villes, d’entreprises et d’autres acteurs américains ont néanmoins décidé d’appliquer cet Accord et de respecter les engagements pris. Une alliance pour la sortie du charbon a également été créée à l’initiative du Canada et du Royaume-Uni en marge de la conférence. Cette initiative est bienvenue sachant que certains pays industrialisés ont encore une production énergétique essentiellement basée sur le charbon, notamment l’Allemagne et la Pologne.
La Chine a entre-temps pris le leadership des investissements mondiaux en énergies renouvelables (dépassant les Etats-Unis) même si celles-ci restent limitées au sein de sa production énergétique. Le chemin reste cependant encore long pour contenir le réchauffement climatique. En effet, les Etats freinent parfois les ambitions fixées au niveau mondial dans leur législation : l’Espagne rend la tâche difficile à l’un de ses grands producteurs d’électricité qui souhaiterait sortir définitivement du charbon.

Est-ce que l’Union européenne saura prendre le leadership en matière de lutte contre le réchauffement climatique? Le Parlement européen débat actuellement pour fixer des objectifs plus ambitieux : élever la part d’énergie renouvelable à 35% pour 2030 ainsi que le taux d’efficacité énergétique.

Replier le texte

Actualités en relation

07 décembre 2017
The European Union will finance a preparatory action and has announced the regional partners that will benefit from it.
05 décembre 2017
La Commission européenne a décerné l'Access City Award à la ville française d...
27 novembre 2017
Un accord de compromis a été trouvé par la Commission Industrie du Parlement européen, af...

Subvention relative à ce focus

Agenda

Agenda

16 avril - 19 avril 2018, Vienne, Autriche

Méthodologie



Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018