linkedin gif

+33 1 42 54 60 64
 
Connexion & Inscription

Accueil >  L'opinion de Welcomeurope >  Zoom du 07-19-2019



jeudi 15 novembre 2018

Chômage des jeunes : quelle politique pour l’Union Européenne ?

Emploi, Jeunesse, -,

«Je ne peux pas et n'accepterai pas que l'Europe soit et reste le continent du chômage des jeunes. Je ne peux pas et n'accepterai pas que la génération Y, soit la première génération en 70 ans à être plus pauvre que leurs parents » a dit Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne,...

I La Garantie pour la jeunesse

La Garantie pour la jeunesse est un engagement pris par l’ensemble des pays de l’UE afin de veiller à ce que tous les jeunes âgés de moins de 25 ans puissent bénéficier d’un emploi, d’une formation c... Lire la suite

«Je ne peux pas et n'accepterai pas que l'Europe soit et reste le continent du chômage des jeunes. Je ne peux pas et n'accepterai pas que la génération Y, soit la première génération en 70 ans à être plus pauvre que leurs parents » a dit Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, lors du discours sur l'état de l'Union de 2016. En effet, le taux de chômage des jeunes est un problème croissant en Europe : alors qu’il était de 16,7 % dans l’UE en juin 2017, le taux de chômage de l'ensemble de la population active s'établissait à 7,7 % à la même date.  La fin de la semaine européenne des compétences qui s’est déroulée du 5 au 9 novembre 2018 dans toute l’Europe et dont le but était de valoriser l'apprentissage et la formation professionnelle dans chaque état membre est donc l’occasion de faire le point sur les fonds disponibles pour l’emploi chez les jeunes. Alors que la Garantie pour la jeunesse a donné lieu à de nombreuses réformes en Europe, l’initiative pour l’emploi des jeunes en facilite son déroulement. En outre, le Fonds Social Européen soutient les centres de formation tandis que le programme Erasmus + s’est largement développé chez les étudiants et s’ouvre à l’apprentissage.

 

 

I La Garantie pour la jeunesse

La Garantie pour la jeunesse est un engagement pris par l’ensemble des pays de l’UE afin de veiller à ce que tous les jeunes âgés de moins de 25 ans puissent bénéficier d’un emploi, d’une formation continue, d’un apprentissage ou d'un stage dans les quatre mois qui suivent la perte de leur emploi ou la fin de leurs études. De 2013 à 2015, les États membres ont adopté au total 132 mesures guidant les jeunes sur le marché du travail.

II Le programme opérationnel du Fonds Social Européen

Le Fonds Social Européen s’inscrit dans la stratégie Europe 2020 en soutenant des projets ayant pour vocation de réduire les inégalités au sein des régions, à travers des actions ciblant inclusion sociale et professionnelle. En ce qui concerne l’emploi chez les jeunes, l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) finance principalement des actions en faveur des jeunes de moins de 26 ans qui n’ont ni emploi, ni en études, ni formation (appelés NEET) et a pour priorité d’améliorer l’accès à l’emploi de ces derniers. Cette démarche soutient particulièrement les régions où le chômage des jeunes est supérieur à 25% et a pour objectif d’accompagner 300 000 jeunes NEET vers l’emploi à l’horizon 2018. A ce jour, la consommation de l’Initiative pour l’emploi des jeunes est de 28% pour la France (pour 64% programmés), de 11% pour l’Italie (pour 44% programmés) et 5% pour l’Espagne (pour 59% programmés).

 III Le programme Erasmus + : inciter les apprentis à la mobilité en Europe

Le programme Erasmus + 2014-2020 a évolué afin d’élargir son périmètre d’action de manière à faire bénéficier les jeunes en apprentissage d’une bourse de mobilité européenne. Ce programme, désormais accessible à ces jeunes leur permet d’effectuer, dans un pays européen, un stage de deux semaines à un an en entreprise, avec ou sans cours dans un centre de formation. L’objectif est d’atteindre le chiffre de 15 000 apprentis en mobilité européenne  en 2022. Toutefois, les inégalités entre les jeunes apprentis et diplômés du supérieur persistent. En 2017, 6 800 apprentis ont bénéficié d’Erasmus contre 44 000 étudiants universitaires. Néanmoins, le programme Erasmus continue son déploiement avec notamment la sortie de son nouvel appel à propositions comprenant notamment la mobilité à des fins d'apprentissage, la coopération pour l'innovation et l'échange de bonnes pratiques, et le soutien à la réforme politique.

    Les initiatives visant à encourager l’emploi des jeunes ne manquent pas en Europe et tentent de lutter contre une égalité indéniable face à l’emploi. L’Union européenne redoublera d’efforts pour la période 2021-2027 avec 30 milliards d’euros pour Erasmus (soit le double du budget 2024-2020) et une augmentation des fonds dédiés à l’Initiative pour l’emploi des jeunes, qui seront intégrés à un nouveau FSE+ ayant pour mission «l’éducation, la formation et l’apprentissage tout au long de la vie», «l’efficacité des marchés du travail et l’égalité d’accès à un emploi de qualité » et «l’inclusion sociale , la santé et la lutte contre la pauvreté». Ce nouveau programme devrait recevoir un budget de 101,2 milliards d'euros pour la période 2021-2027.  

 

 

Replier le texte

Actualités en relation

10 juillet 2007
La CE a adopté la révision des lignes directrices relatives à l'affectation de crédits à la recherche dans le do...
25 juillet 2003
Une plate-forme technologique, un agenda stratégique et un plan d'action pour relancer la recherche sidérurgique...
30 juillet 2002
Un nouveau programme pour la continuité de la recherche dans le domaine du charbon et de l'acier est mis en plac...

Subvention relative à ce focus

Subvention relative à ce focus

Agenda

Méthodologie

Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018

Bienvenue sur welcomeurope.com. Ce site utilise des cookies d’analyse statistique et de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus