linkedin gif

+33 1 42 54 60 64
 
Connexion & Inscription

Accueil >  Actualité des subventions européennes >  Actualité



lundi 17 février 2020

L'UE lance un nouvel appel à propositions de partenariats entre autorités locales afin de promouvoir les villes durables

Urbanisme, Gestion publique, Environnement,Autorités locales et régionales,

News La Commission européenne investit 115,55 millions d'euros dans ce nouvel appel à propositions ouvert jusqu'au 23 mars, afin de favoriser un "développement urbain intégré", reposant sur la mise en place de partenariats entre autorités locales des Etats membres ert de pays partenaires.

Dans ce contexte, redoutant une faible participation des collectivités françaises, l’Association française du conseil des communes et régions d'Europe (Afccre) va publier sous peu sur son site le dossier pédagogique de la formation qu’elle a organisée récemment pour répondre à cet appel. 
Ce dernier est composé de six lots : quatre géographiques – Afrique subsaharienne (40 millions d'euros), Asie/Pacifique (20 millions d'euros), Amérique latine/Caraïbes (20 millions d'euros) et "voisinage méridional et oriental" (18 millions d'euros) – et deux horizontaux : l’un pour des villes de petite taille (150.000 habitants maximum pour les collectivités de l’UE ; 8 millions d'euros) et l’autre pour des villes des quinze pays "extrêmement fragiles" de la liste de l’OCDE (5,5 millions d'euros).
L’appel comprend cinq objectifs spécifiques :

* "Renforcer la gouvernance urbaine" (compétences des agents publics, gestion des finances publiques…) ;
* "Veiller à l’ouverture sociale des villes" (amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement, mais aussi renforcement de la sécurité, particulièrement en faveur des femmes et enfants, des personnes handicapées ou des migrants) ;
* "Améliorer la résilience et l’ 'écologisation' urbaines" (planification de l’extension urbaine, écologisation des taxes municipales…) ;"améliorer la prospérité et l’innovation dans les villes" (mise en œuvre de "marchés publics écologiques", modalités innovantes de financement d’infrastructures municipales…) ;
* "Renforcer la résilience institutionnelle dans un contexte de fragilité" (coordination d’actions conduites par des agences publiques ou semi-publiques, universités, organisations de la société civile, etc.).

Chaque projet doit en outre indiquer comment il entend répondre aux quatre priorités suivantes : contribution à la réalisation de l’ODD 11 ; promotion de l’apprentissage et/ou des échanges entre pairs et/ou du déploiement à court terme d’agents publics ; promotion des approches multipartenaires et multisectorielles ; promotion d’une coopération fondée sur tous les "droits humains", incluant la participation au processus décisionnel, la non-discrimination (notamment à l’égard des femmes), la transparence, etc. Enfin, les demandeurs qui répondront à au moins l’une des trois priorités complémentaires suivantes bénéficieront d’un bonus : projet avec au moins deux autorités de pays partenaires, recours aux NTIC et création d’emplois.
Toute contribution de l’Union sera comprise entre 2 et 5 millions d'euros pour les lots géographiques et entre 500.000 euros et 1 million d'euros pour les lots horizontaux, tout en ne pouvant dépasser 95 % des coûts éligibles de l’action (le minimum étant de 50%). Le solde ne pouvant en outre être financé sur le budget de l’UE ou le fonds européen de développement.


Source :  Banque des territoires


Lire la suite


Agenda

Agenda

30 novembre - 30 septembre 2020, Capitales régionales françaises
22 avril - 29 juillet 2020, En ligne
09 juin - 09 septembre 2020, Online
06 juillet - 16 septembre 2020, En ligne
09 septembre - 10 septembre 2020, Rome

Méthodologie



Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018

Bienvenue sur welcomeurope.com. Ce site utilise des cookies d’analyse statistique et de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus