contact
+33 1 42 54 60 64
Menu menu

Accueil >  Actualité des subventions européennes >  Actualité



vendredi 16 septembre 2005

Rapport spécial de la Cour des comptes européenne concernant la gestion par la Commission, de la coopération économique avec l'Asie

Gestion publique, Coop. & Développement,

News La Cour a examiné dans quelle mesure la Commission a défini une stratégie conduisant à une utilisation optimale de l'aide aux activités de coopération économique en Asie et gère efficacement la mise en œuvre de cette aide.

La coopération économique avec l'Asie est mise en œuvre dans le cadre de projets bilatéraux entre la Commission et les différents pays bénéficiaires, de programmes régionaux couvrant certaines sous-régions et de "programmes destinés à l'Asie" couvrant l'ensemble du territoire asiatique, dont les participants sont originaires aussi bien d'États membres de l'UE que de pays asiatiques. Entre 2000 et 2004, la Commission a engagé 509 millions d'euros au titre de la coopération économique. La Cour a constaté que la stratégie de la Commission n'était pas suffisamment ciblée. Elle a également observé que les stratégies tant politique qu'opérationnelle étaient très générales, ce qui se traduit par un large éventail de projets aux objectifs parfois trop ambitieux couvrant un grand nombre de domaines sans que des indicateurs adéquats permettant d'en suivre les progrès et d'en évaluer l'efficacité aient été définis. Il en résulte que l'impact global de l'aide a été difficile à mesurer, et qu'il n'existe qu'une base limitée permettant d'apprécier son efficacité générale et son optimisation. En ce qui concerne la gestion, par la Commission, de la mise en œuvre des dépenses liées à la coopération économique, la Cour a constaté que les projets bilatéraux ont connu d'importants retards entre la phase d'identification et le lancement des projets ainsi que dans leur mise en œuvre. Cela a limité les réalisations et l'impact des projets et, dans certains cas, entraîné leur abandon. Le niveau de suivi n'a pas toujours été satisfaisant et les évaluations, lorsqu'elles ont été effectuées, ne l'ont pas toujours été en temps utile. La viabilité potentielle de près de la moitié des projets audités était contestable. Dans ses réponses, la Commission indique qu'elle considère la coopération économique comme l'un des éléments indissociables de son aide au développement. Elle reconnaît cependant que l'impact global de l'aide est difficile à mesurer, et s'efforcera d'élaborer des indicateurs

Source : 


Lire la suite


Agenda

Méthodologie



Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018