Présidence de l'UE : la Hongrie est prête Welcomeurope


contact
+33 1 42 54 60 64
 Menu menu

Accueil >  Actualité des subventions européennes >  Actualité



lundi 10 janvier 2011

Présidence de l'UE : la Hongrie est prête

Affaires sociales, Elargissement, Economie - Finances,Autorités locales et régionales,Administrations Etats,Associations,

News Le 7 janvier 2011, le premier ministre hongrois, M. Viktor Orbán, et le président de la Commission de l’UE, M. José Manuel Barroso, ont tenu une conférence de presse commune à Budapest, au cours de laquelle ils ont affirmé que la Hongrie s’était bien préparée à la présidence de l’UE.

Le premier ministre hongrois a déclaré que la préparation de la Hongrie semblait être rassurante, en ajoutant qu’il y avait de bonnes chances pour que la présidence soit un succès. Ce succès ne sera confirmé qu’en juin 2011 par une UE plus forte et un euro qui sera dans un meilleur état qu’actuellement. En effet, le chef du gouvernement hongrois s’est engagé au renforcement de la monnaie unique. Il ajouta que l’euro était le plus important outil de l’intégration, sa protection et son renforcement constituant un intérêt européen primordial. Orbán affirme que la présidence hongroise sera une réussite si les États membres modifient le traité pour permettre de créer le mécanisme permanent de gestion des crises, trouvent un accord concernant les six actes législatifs qui établiront un nouveau modèle de gouvernance économique et si le semestre européen, l’harmonisation des politiques économiques se lance avec succès. Orbán: renforcer la compétitivité de l’UE Le premier ministre hongrois a identifié quatre priorités principales : le renforcement de la compétitivité économique et l’élargissement de l’UE, la coopération en matière de sécurité énergétique et l’élaboration d’une stratégie à l’égard des Roms. Quant à la question du renforcement économique de l’UE, Orbán a déclaré que pendant les 15 à 20 années à venir l'Europe ne pourra plus vivre comme avant, car autrement l’UE ne sera pas compétitive. La présidence hongroise veut rapprocher l’Union d’un pas vers la compétitivité. « Réveiller l’optimisme concernant l’élargissement » En abordantla question de l’élargissement, Orbán a souligné qu’en ce qui concerne l’admission de la Croatie dans l’Union, il ne s’agit pas de l’adhésion d’un seul pays, mais de la vision de l’UE sur l’avenir. Orbán a déclaré que réveiller et renforcer l’optimisme concernant l’élargissement était dans l’intérêt de la présidence hongroise. La présidence hongroise soutient l’adhésion de la Croatie à l’UE et l’élargissement de l’espace Schengen vers la Roumanie et la Bulgarie est également une tâche importante. Outre cela, la Hongrie souhaitera proposer une perspective d’adhésion très claire à la Serbie aussi. En ce qui concerne l’énergie, Orbán a identifié la libération du marché énergétique interne de l’UE et la création de la sécurité énergétique comme tâches primordiales. Il a souligné que la Hongrie y ajouterait le rattachement du système énergétique hongrois et slovaque. Quant au problème des Roms, Orbán a exprimé son espoir selon lequel la stratégie pour les Roms sera élaborée pendant la présidence hongroise et qu’elle sera adoptée par la réunion du Conseil européen en juin prochain. Le premier ministre hongrois a souligné que l’Union européenne a non seulement des intérêts, mais aussi une âme. Il insista sur la nécessité de donner l’occasion à tous les citoyens européens, y compris les Roms, à devenir des acteurs respectés de la vie européenne intégrée. En ce qui concerne la loi hongroise sur les médias, Viktor Orbán a déclaré qu’un « mauvais débat politique » avait lieu dans cette question et que « les réactions ont été motivées par les sentiments ». Il a également ajouté que si l’expérience concernant l’application pratique de la loi justifie les préoccupations politiques, le gouvernement sera prêt à remédier au problème. Il a exprimé son espoir qu’après une enquête juridique adéquate, la Commission donnera une expertise juridique réconfortante concernant l’harmonie de la loi hongroise sur les médias avec la législation de l’UE. Il a ajouté qu’il était persuadé que l’évaluation juridique de la Commission ne sera pas discriminatoire. Barroso: les marchés demandent une UE plus forte Barroso a applaudi la devise de la présidence hongroise, celle de « l’Europe forte ». Il affirma que c'est justement de cela dont l'Europe a besoin : une Europe forte. L’Europe a besoin de stabilité, de croissance et d’emplois. Elle a besoin d’institutions fortes, d’une coordination économique forte. Ce n’est pas seulement les fédéralistes qui demande plus de coordination, mais aussi les marchés. Selon Barroso, ce n’est ni utopie, ni idéalisme, mais du réalisme. Le président de la Commission s’est identifié à l’idée d’Orbán selon laquelle, pour la préservation de la compétitivité de l’EU, cette dernière devra investir dans la création des conditions d’une future croissance. Concernant l’adhésion de la Croatie, il a affirmé que la Commission fait tout pour soutenir Zagreb. Quant à la stratégie à l’égard des Roms, Barroso a confirmé l'engagement de la Commission à agir en coopération avec les États membres. « La Hongrie est une démocratie » Quant à la loi hongroise sur les médias, Barroso a affirmé : il a reçu l’assurance de Viktor Orbán que la loi est entièrement conforme à la législation communautaire et aux valeurs de l'Union liées à la liberté de la presse, et qu'elle sera appliquée de cette façon. D'après Barroso le premier ministre hongrois a clarifié qu’au cas où l’analyse juridique de la Commission sur la loi hongroise ne serait pas conforme à la législation de l’UE, la Hongrie sera prête à amender la loi. Barroso a pressé l’envoi officiel de la loi hongroise le plus vite possible. Il affirma faire entièrement confiance à la démocratie hongroise, la Hongrie est un pays démocratique.

Source :  Site de la Présidence hongroise du Conseil de l'Union européenne


Plus d'infos  Site de la Présidence hongroise du Conseil de l'Union européenne

Lire la suite


Agenda

Méthodologie



Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2017