linkedin gif

+33 1 42 54 60 64
 
Connexion & Inscription

Accueil >  Actualité des subventions européennes >  Actualité



lundi 13 février 2006

La Commission présente un projet visant à promouvoir l’esprit d’entreprise dans les écoles et les universités

Education - Formation, Industrie, Mesures PME,

News Pour réussir à préserver son modèle social, l’Europe a besoin d’une plus forte croissance économique, de créations d’entreprises plus nombreuses, d’un plus grand nombre d’entrepreneurs prêts à se lancer dans des projets innovateurs et de PME à forte croissance.

Aujourd’hui, la Commission européenne a présenté les grandes lignes de plusieurs recommandations visant à renforcer le rôle de l’éducation dans l’instauration d’une culture plus entrepreneuriale dans les sociétés européennes. L'enseignement scolaire devrait, très tôt, sensibiliser les jeunes à l'esprit d'entreprise comme option pour l’avenir, leur donner les moyens de développer des compétences entrepreneuriales de base, les aider à être plus créatifs et à avoir plus confiance en eux dans ce qu’ils entreprennent. À un stade ultérieur, les universités et les instituts techniques devraient intégrer l’esprit d’entreprise, comme une composante importante du cursus, en le diffusant dans différentes matières, et inviter ou encourager les étudiants à assister à des cours d’entrepreneuriat. Cette initiative s’inscrit dans le partenariat de Lisbonne pour la croissance et l’emploi. L’esprit d’entreprise en tant que compétence se réfère à l'aptitude d’un individu à passer des idées aux actes, à prendre des initiatives, à agir en toute responsabilité, à accepter les risques et à réaliser ses propres objectifs. Nous devons faire en sorte que tous les jeunes reçoivent les instruments nécessaires à développer leurs compétences et leurs qualifications pendant leur parcours scolaire et leur formation. La capacité de l’Europe à relever avec succès les défis de la compétitivité et de la croissance dépend largement de la volonté de promouvoir la création d’entreprises et de stimuler l’esprit d’entreprise par l’éducation et l’apprentissage. Les initiatives cohérentes en matière de formation à l’entrepreneuriat sont encore trop rares. Pourtant il existe des exemples de bonnes pratiques en Europe. La difficulté consiste à les étendre à un plus grand nombre La Commission recommande les mesures suivantes: les administrations nationales et régionales devraient établir une coopération entre différents services, en vue d’élaborer une stratégie dotée d’objectifs clairs et concernant tous les niveaux d’enseignement. L’esprit d’entreprise devrait explicitement figurer dans les programmes des écoles à tous les niveaux comme objectif d’éducation. Soutien aux écoles et aux enseignants Les écoles devraient bénéficier d’un soutien pratique et de mesures d’incitation pour intégrer l’esprit d’entreprise dans leurs programmes. La formation des enseignants et la sensibilisation des directeurs d’établissements scolaires devraient faire l’objet d’une attention particulière. La coopération entre les établissements d’enseignement et la collectivité locale, notamment les entreprises , devrait être favorisée. La création, dans les écoles, de mini-entreprises gérées par des étudiants devrait être davantage encouragée. Stimulation de l’esprit d’entreprise dans l’enseignement supérieur Les institutions d'enseignement supérieur devraient intégrer l'esprit d'entreprise dans différents cours, notamment dans les filières scientifiques et techniques. Le soutien des pouvoirs publics est particulièrement important pour fournir aux enseignants une formation de haut niveau et pour développer des réseaux permettant d'échanger les bonnes pratiques. La mobilité des enseignants entre le milieu universitaire et le monde des affaires devrait être encouragée, au même titre que la participation des entreprises à l’enseignement. L’esprit d’entreprise consiste à créer, à innover et à prendre des risques, ainsi qu’à organiser et gérer des projets en vue de réaliser des objectifs. Les méthodes utilisées pour favoriser une attitude plus ouverte à l'égard de l’entrepreneuriat vont des travaux pratiques aux jeux de rôle en passant par des visites d’entreprises locales. La création de mini-entreprises gérées par des étudiants dans l’enseignement secondaire est l’un des moyens les plus efficaces de stimuler l’esprit d’entreprise des jeunes. La formation à l’entrepreneuriat représente un atout pour la création d’entreprises et le développement de l’activité indépendante. Près de 20% des participants aux activités de mini-entreprises dans l’enseignement secondaire, par exemple, créent leur propre entreprise au terme de leurs études

Source :  Objectifs clés pour l'éducation en 2010


Lire la suite


Agenda

Agenda

30 novembre - 30 septembre 2020, Capitales régionales françaises
30 septembre - 02 octobre 2020, Mannheim
30 septembre - 02 octobre 2020, -
05 octobre - 06 octobre 2020, Paris
12 octobre - 15 octobre 2020, Bruxelles

Méthodologie



Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018

Bienvenue sur welcomeurope.com. Ce site utilise des cookies d’analyse statistique et de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus