linkedin gif

+33 1 42 54 60 64
 
Connexion & Inscription


Accueil >  conseil subventions europe >  Liste des interviews sur les subventions européennes >  La gestion française du programme LLP



La gestion française du programme LLP

M.GODBERT, directeur de l\'agence 2e2f

Welcomeurope a interviewé M. GODBERT, directeur de l\'agence 2e2f pour nous éclairer sur le programme LLp et sa gestion Lire_La_Suite

Welcomeurope a interviewé M. GODBERT, directeur de l\'agence 2e2f pour nous éclairer sur le programme LLp et sa gestion

1.Pouvez-vous nous présenter le programme Education et Formation Tout au Long de la Vie (EFTLV) ou en anglais Lifelong Learning Program (LLP)? Quels sont les objectifs de ce programme ?

Le programme LLP est un programme de l’Union Européenne qui permet à tous de participer au développement de l’éducation et de la formation. Il court sur la période 2007-2013 présente un budget de 7 milliards d’Euros. Il permet de mettre en place des échanges, des visites d’études et des mises en réseaux destinés aux étudiants, aux enseignants, aux formateurs et plus largement à tous les acteurs du secteur éducatif. Le programme LLP est formé de cinqcomposantes, le programme Erasmus, le programme Comenius, le programme Leonardo da Vinci, le programme Grundtvig (pour la formation des adultes) et enfin le programme Transversal (dans lequel s’inscrivent les visites d’études).

Le programme a d’une part, des objectifs chiffrés, et d’autre part,des objectifs qualitatifs. Au niveau européen, les objectifs chiffrés sont les suivants :

- Passer la barre des 3 millions de participants au programme Erasmus, - Impliquer 3 millions d’élèves dans les activités d’éducation conjointe du programme Comenius, - Financer 80 000 stages en entreprise par an, dans le cadre du programme Leonardo da Vinci, - Former 7 000 adultes par an grâce au programme Grundtvig. Les objectifs qualitatifs sont ceux de la stratégie Europe 2020, c’est-à-dire le développement de la société de la connaissance. Le programme Education et Formation Tout au Long de la Vie ayant une durée de vie de7 ans, il faut également réfléchir à son renouvellement pour la période 2014-2020.



2.Quelle est la spécificité de ce programme en matière de gestion ?

C’est tout d’abord une gestion décentralisée. En effet, 75% des actions qui le constituent sont gérées par les agences nationales. En France, c’est notre agence, l’Agence Europe-Education-Formation France (2e2f), qui en assure la gestion. Pour les 25 % des actions restantes, c’est l’agence exécutive, située à Bruxelles, qui s’en occupe. L’agence 2e2f gère chaque année 90 millions d’Euros qu’elle redistribue entre les 5sous-programmes. Ainsi, le programme Erasmus absorbe 46 millions d’Euros. C’est le programme le plus ancien (25 ans en 2012 contre 10 ans pour Grundtvig, ou 15 ans pour Leonardo da Vinci) et pour l’instant, le plus connu. En France, la même agence gère les 5sous-programmes, ce qui n’est pas le cas dans tous les Etats participant au programme EFTLV. Certains Etats disposent d’une agence pour chaque sous-programme. L’agence 2e2f organise les appels d’offres. Des projets sont proposés puis évalués par une équipe indépendante (les évaluateurs sont extérieurs à l’agence). Une fois que le projet est sélectionné, il est ensuite suivi durant son application, notamment avec la remisede rapports intermédiaires et finaux. Nous nous conformons aux exigences de la Commissionseuropéenne, et notre travail est encadré par des procédures de contrôle à la fois au niveau national et européen. L’encadrement administratif est très important ce qui prend beaucoup de temps. Toutes ces procédures sont néanmoins indispensables car certains projets financés obtiennent des sommes importantes, ce qui implique qu’il soit bien construit et que son dossier de candidature soit impeccable. L’administratif prenant une part importante dans la démarche de candidature, cela peut décourager certains candidats. C’est pourquoi, nous demandons autant que possible une simplification des procédures à la Commission européenne.



3. Quel est le rôle de l’agence Europe Education Formation France (2E2F) de Bordeaux ?

Nous avons trois missions principales.

Notre premier rôle, qui est historique, est un rôle de gestionnaire de programme. Nous organisons les appels à propositions, recevons les offres, attribuons les crédits, mettons en œuvre les évaluations et sélections, et assurons le suivi administratif, financier et comptable. Notre second rôle est un rôle d’impulsion sur la sensibilisation et l’information concernant les programmes. Si le programme Erasmus est aujourd’hui relativement connu, ce n’est pas le cas pour les autres programmes. Nous gérons 26 actions réparties dans les 5 sous-programmes sectoriels, 4 dispositifs et sommes le point de contact national de 2 autres programmes, ce qui amène une certaine complexité en termes d’information. Parmi les deux programmes dont nous sommes le point de contact national, nouspouvons citer le programme Tempus qui vise à soutenir la modernisation des systèmes d’enseignement supérieur des pays des Balkans, de l’Europe orientale, de l’Asie centrale et de la Méditerranée.L’autreprogramme,c’est Erasmus Mundus, qui donne accès aux réseauxeuropéens de recherche aux étudiants et doctorants du monde entier. Son but est d’ancrer l’UE comme un pôle de recherche mondiale, et il attire notamment beaucoup d’étudiants indiens, chinois ou brésiliens. Nous gérons aussi le dispositif Europass, qui est une sorte de modèle européen de CV, qui vise à faciliter la mobilité sur le marché du travail européen. Par ailleurs, nous assurons la coordination du réseauEuroguidance, qui rassemble desstructures en charge de l’orientation en Europe. Les membres de ce réseauont notamment pour but d’informer et de sensibiliser les bénéficiaires potentiels du programme EFTLV. Les 11 et 12 mai prochains, nous organisons le premier séminaire européen relatif à la nouvelle action Comenius Regio, qui a été créée en 2009. Elle finance des projets de partenariat à thématique éducative entre des collectivités locales européennes.

Enfin, notre troisième rôle concerne notre participation à la réflexion stratégique sur le développement de l’éducation et de la formation et nous avons pour mission de contribuer à une meilleure articulation entre les politiques nationales et la politique communautaire. Il nous faut nous positionner dans le débat pour pouvoir contribuer à ce que l’idée de se former tout au long de la vie soit au centre des préoccupations de nos politiques. Nous réalisons pour cela des études, participons à divers séminaires et conférences, et faisons des retours à la Commission Européenne sur l’avancée des choses en France. A l’inverse, nous fournissons aux acteurs nationaux les orientations que la Commission européenne souhaiterait donner sachant que, paradoxalement, l’éducation n’est pas une compétence communautaire.



4. Comment un porteur de projet peut-il savoir s’il doit s’adresser à votre structure ou bien à Bruxelles ?

La réponse est simple : il lui suffit de se reporter à notre site internet sur lequel il trouvera des informations sur l’ensemble des programmes et des actions d’éducation et de formation tout au long de la vie. Il pourra ainsi repérer quelles sont les actions centralisées et donc gérées par l’agence exécutive (un lien lui permettraalors d’accéder directement au site internet de l’agence exécutive). Pour toutes les autres actions, notre site internet est bien structuré et il permet de trouver les informations utiles rapidement.

Nous sommes par ailleurs en train de concevoir un portail grand public. En effet, si notre site est aujourd’hui efficace pour les porteurs de projets, il l’est moins pour le grand public que nous souhaitons aussi sensibiliser.



5. Quels conseils donneriez-vous aux candidats qui souhaitent se lancer dans un projet dans le cadre de ce programme ?

Je leur dirais tout d’abord d’aller consulter notre site internet, ils trouveront le Guide du Candidat. Ensuite, et c’est un point très important car la Commission européenne est très attentive au respect des procédures, il faut faire très attention aux dates limites de dépôt des candidatures. Je dirais également qu’il est toujours important d’obtenir des conseils personnalisés et que, par conséquent, les porteurs de projet peuvent s’adresser à notre agence. Enfin, je donnerai deux derniers conseils :

1. Participer à une visite d’études pour rencontrer des acteurs européens de l’éducation et de la formation tout au long de la vie, et échanger avec eux ses bonnes pratiques et nouvelles méthodes. Il s’agit d’un excellent levier pour trouver des partenaires européens à son projet.

2. Organiser une visite préparatoire pour rencontrer ses partenaires européens et travailler avec eux au contenu du projet et construire le dossier de candidature. Ces visites sont d’autant plus bénéfiques, qu’elles sont le lieu de véritables rencontres et échanges humains !

Notice: Undefined variable: interviewList in /var/www/site/countries.welcomeurope.com/apps/frontend/modules/interview/templates/showSuccess.php on line 67 Notice: Undefined variable: news in /var/www/site/countries.welcomeurope.com/apps/frontend/modules/interview/templates/showSuccess.php on line 90 Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/site/countries.welcomeurope.com/apps/frontend/modules/interview/templates/showSuccess.php on line 90 Replier le texte

Dernières actualités

Conseil

Agenda

Agenda

30 novembre - 30 septembre 2020, Capitales régionales françaises
13 janvier, Emirats Arabes Unis

Welcomeurope, 161 rue Montmartre, 75002 Paris | Tél . : +33 1 42 54 60 64 / Fax : +33 1 42 54 70 04

© Welcomeurope 2000-2018

Bienvenue sur welcomeurope.com. Ce site utilise des cookies d’analyse statistique et de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation, vous autorisez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus